Rechercher

Quatrième réunion : on avance malgré la crise


Alors mêle que la crise freine beaucoup d’actions dans les villages, le pari a été fait de maintenir la réunion. Ce pari a été gagné. Dans les derniers mois, six villages ont réuni leur Groupe élus-citoyens et quatre l’ont renforcé. L’information des habitants s’est poursuivie. Dans huit villages, des idées nouvelles ont émergé et des actions sont prêtes à démarrer. Les thèmes les plus travaillés sont, dans l’ordre, les animations de mobilité, l’apaisement des rues, les animations avec les enfants, les questionnaires aux habitants et les pédibus.


Les trois premiers thèmes ont fait l’objet d’échanges en sous-groupes. Ces échanges vont se poursuivre sur tout ou partie des sujets suivants :

  • Aller visiter ensemble des aménagements de rues qui ont bien fonctionné

  • Comparer les plans d’ensemble d’apaisement des rues

  • Trouver de bonnes façons d’impliquer les habitants rue par rue

  • Optimiser l’utilisation des radars pédagogiques

  • Coordonner les dates des animations de mobilité dans les différents villages

  • Échanger les idées d’animations de mobilité

  • Partager les contacts des intervenants potentiels dans les animations de mobilité

  • Repérer ce qui marche bien quand on fait passer un questionnaire aux familles de l’école

  • Partager les documents juridiques des pédibus (règlement, charte, assurance)

  • Trouver les bonnes façons d’interagir avec les enseignants et les parents d’élèves

La Communauté d’agglomération (CA3B) a précisé son positionnement par rapport à l’initiative ‘Mon village bouge’. Elle va continuer d’observer et d’écouter les échanges en laissant les associations initiatrices continuer l’animation puisque que cela fonctionne bien. Elle accompagnera les projets des villages qui le souhaiteraient et favorisera le croisement et la coordination des actions des communes et de celles de l’Agglo.


En lançant l’initiative ‘Mon village bouge’, les associations initiatrices s’étaient données « un an pour faire nos preuves ». Cela place la ligne d’arrivée (le sprint ?) au mois de juin. L’espoir, c’est d’avoir le plus grand nombre possible de réalisations concrètes à ce moment-là et d’en faire un bilan. Au-delà des actions proprement dites, un enjeu est de faire perdurer des binômes élus-citoyens et les échanges entre villages. Il faudrait aussi qu'un 'Groupe Mobilité' reste actif dans chaque village pour préparer et faire avancer les actions.

2 vues0 commentaire